QR Code


Bienvenue sur Tireur.org

  • 6.5 CR à 100m (8 réponses) Mon, 24 Sep 2018 15:51:50 +0000

    Après essais ogives Lapua, Hornady, Nosler, j'attend les berger je crois être sur le bonne voix pour la charge.
    Essais de différentes poudres, Vihta 150 160 et 550, Ramshot hunter( la plus dégue), Hodgdon H4350,
    tout les essais ont été fait avec Quick load, la 1-2 photo est avec hodgdon et nosler
    chaque fois 5 tirs +escaliers de 0.5gn, ensuite par 0.1gn
    je ne passe plus que très rarement sur le forum, les amis ont mon mail privé pour rens: :wink
    [attachment 4340 image_de_13_aot_2018.jpg]

    [attachment 4341 image_de_15_sept._2018.jpg]
    [attachment 4342 essaischargeIn150.jpg]
  • le Soir du 18/9 (aucune réponse) Wed, 19 Sep 2018 08:16:00 +0000

    Régularisation : la Wallonie rend les armes
    AMNISTIE
    8.687 déclaration introduites, principalement à Liège et dans le Hainaut
    LUDIVINE PONCIAU

    La dernière période de régularisation prendra fin ce 31 décembre.
    La dernière phase d’enregistrement des armes à feu, chargeurs et munitions touche à sa fin. Trois déclarations sur quatre proviennent du sud du pays.
    Il ne reste que quelques semaines aux détenteurs d’armes à feu, de munitions et de chargeurs pour faire enregistrer leurs biens, les faire neutraliser ou les remettre à la police en vue de leur destruction. La dernière période de régularisation prévue par la loi du 7 janvier 2018 réglant des activités économiques et individuelles avec des armes prendra fin le 31 décembre. Au-delà de ce délai garantissant aux chasseurs, aux collectionneurs (ou à leurs héritiers), aux sportifs ou aux gardes particuliers une immunité, des sanctions tomberont pour de bon. Les contrevenants risquent une peine d’emprisonnement d’un mois à cinq ans et/ou une amende de 100 à 25.000 euros.
    Une première grande campagne d’information avait déjà permis de récolter, entre 2006 et 2008, quelque 200.000 armes. Mais il était évident qu’une grande partie de l’arsenal avait échappé à la grande collecte.
    Champ d’application élargi
    Cette nouvelle disposition législative élargit également le champ d’application de la précédente loi sur les armes, celle du 8 juin 2006 . Dorénavant, la vente ou la cessation de chargeurs à des particuliers en dehors des boutiques spécialisées est interdite. Plus question donc de négocier ces pièces sur les marchés publics ou dans les bourses. Ni de les vendre au premier particulier qui poussera la porte de l’armurerie : seuls les titulaires d’une autorisation de détention ou d’un permis de chasse et les tireurs sportifs se verront remettre des chargeurs, lesquels devront être adaptés à l’arme que possède le demandeur.
    Trois mois après l’entrée en vigueur de cette nouvelle réglementation, le ministre de la Justice avait lancé un nouvel appel à rendre les armes. A-t-il été entendu ? Selon les chiffres que Le Soir a obtenus auprès du cabinet de Koen Geens, 8.687 déclarations ont été enregistrées entre mars et juillet 2018 dans les onze provinces du Royaume. Les déclarations de trois provinces pour le mois de juillet n’ont pas encore été comptabilisées, de sorte que le nombre total est probablement un peu plus élevé encore, précise-t-on. D’autant que le nombre de déclarations n’a fait qu’augmenter au fil des mois.
    Un cow-boy, ce Wallon ?
    Au-delà du chiffre global, ce qui étonne, c’est l’écart que l’on constate entre les provinces du nord et du sud du pays. Rien que pour la province de Liège, où une campagne de sensibilisation intensive a été menée, 4.508 déclarations ont été enregistrées entre mars et juillet. La collecte fut également fructueuse dans le Hainaut où pas moins de 1.308 demandes de régularisation ont été introduites. Plus globalement, on constate que trois quarts des armes collectées proviennent de Wallonie.
    Au nord du pays, c’est le Brabant flamand qui se distingue, mais avec 631 déclarations seulement. Plus modestement, la Flandre-Occidentale et la Flandre-Orientale ne comptabilisent respectivement que 445 et 276 déclarations introduites auprès de ses autorités provinciales. Enfin, contre toute attente, le compteur bruxellois n’affiche que 145 unités.
    La répartition des chasseurs sur le territoire fait bien entendu partie de l’explication. Mais il y a une autre raison, nous éclaire-t-on au SPF Justice : « La période d’amnistie d’il y a dix ans a donné lieu à plus de régularisations en Flandre, où de nombreuses campagnes ont été menées, qu’en Wallonie. »
    « Objectif atteint »
    À noter qu’une seule déclaration peut concerner une arme à feu, un ou plusieurs chargeurs ou des quantités de munitions et qu’au final, seuls 5.000 Belges ont réalisé les démarches de mise en conformité.
    Mais pour Koen Geens, la campagne a atteint son objectif. « La déclaration d’une arme est une source d’information incontestable pour le gouvernement. Par exemple, nos services de sécurité peuvent se préparer adéquatement à ces informations pour les perquisitions par les propriétaires d’armes. En permettant également aux civils d’abandonner définitivement leurs armes, des milliers d’articles disparaissent définitivement du circuit. »
    Que deviennent ces armes et munitions collectées une fois déclarées ? Un tiers (37 %) des armes, des chargeurs ou des munitions collectés a été remis à la police. Toutes ces pièces disparaîtront donc définitivement du circuit. Une licence ou un enregistrement a été demandé pour 3.191 armes à feu (40 %). Dans 20 % des cas, les armes, les chargeurs ou les munitions ont été vendus. 3 % des armes ou des chargeurs sont neutralisées de sorte que les propriétaires peuvent continuer à les posséder sans permis.
  • ré-ouverture ctf (29 réponses) Tue, 25 Sep 2018 05:01:01 +0000

    bonjour,

    quelqu'un a une idée de la date approximative de ré-ouverture du ctf ?
    parce que sur le site ce n'est pas très précis.
    merci
  • ISSF: bonne et mauvaise nouvelle (5 réponses) Mon, 10 Sep 2018 17:40:59 +0000

    L'affaire Luciano Rossi, objet d'une suspension de 3 ans par l'ISSF, a été évaluée par le tribunal arbitral du sport.

    La mauvaise nouvelle est qu'il a confirmé que Rossi avait enfreint certaines règles du code éthique de l'ISSF.

    La bonne est qu'il a également établi que la suspension de 3 ans était exagérée et l'a réduite à 20 semaines, de sorte que la suspension prendra fin le 13 septembre. L'impact majeure est que Rossi peut à présent introduire dans les temps sa candidature pour la présidence de l'ISSF, dont le vote se tiendra fin novembre.

    Rappelons que Rossi est l'un des rares a s'être tenu debout pour défendre le tir et les tireurs, notamment face au COI, au contraire de Vladimir Lisin, le successeur de Raña désigné par ce dernier lui-même, et à qui on doit l'introduction des insipides disciplines mixtes à air en remplacement du 50m pistolet libre et du 50m couché.

    Je ne saurais trop que vous recommander de demander à vos fédérations respectives d'appuyer une éventuelle candidature de Rossi.

    Source: [www.insidethegames.biz]
  • Anschutz 1907 Precise (10 réponses) Fri, 14 Sep 2018 07:08:38 +0000

    Nouvelle acquisition, heureusement pour mon porte-feuille, en occasion... En neuf, je privilégierais plus la Walther KK500...

    Je n'ai pas encore remonté l'arme au complet. Mais je risque plutôt de la démonter pour en premier lieu mettre à niveau mon Anschutz 1813 (celle de Jedec).
    [attachment 4318 precise.jpg]